Déglaçage de toit à Montréal, Laval, Longueuil, Boucherville, Brossard

Avec le réchauffement de la température en mars, nous voyons, enfin, poindre la fin de cet hiver qui s’est déroulé en dents de scie. Neige, pluie, gel et dégel se sont succédés et la fin de tous ces changements climatiques sera appréciée de tous.
Il existe cependant des inconvénients à cette fin si attendue. La neige aura occasionné des inquiétudes aux propriétaires étant donné les risques associés au poids de celle-ci. Mais il n’y a pas que de la neige sur les toitures présentement. Une quantité importante de glace peut être présente et pourrait donner des cheveux blancs à certains.
La glace augmente la charge sur la toiture, mais elle peut également causer des blocages pour l’évacuation des eaux de fonte. Ce phénomène, connu sous le nom de «barrage de glace», est souvent présent lorsque la glace le long des murs, parapets ou autour des unités mécaniques fond plus rapidement que la glace près du drain de toiture. L’eau ne peut entrer dans le drain et s’accumule sur la toiture. Toute ouverture, fil, tuyau ou autre, ou tout défaut d’étanchéité qui habituellement ne causent pas de problème pourraient se transformer en infiltration et causer des dommages importants.
Dame Nature a été généreuse et vous offre des barrages de glace sur votre toiture, quoi faire pour éviter les infiltrations ?
Bien qu’il ne soit pas envisageable d’enlever toute la glace sur une toiture, comme on déneige celle-ci, il est recommandé de prendre des actions afin de permettre à l’eau de fonte de s’évacuer de la surface de la toiture.
Sur une toiture plate, vous devez dégager le pourtour du drain et créer des tranchées dans la glace afin de permettre à l’eau de se
diriger vers le drain. Habituellement, quatre (4) tranchées en forme de « X » permettent d’éliminer la pression créée par
l’accumulation d’eau sur une toiture.
Pour créer ces tranchées et dégager le drain, il faut enlever la glace sans agresser la membrane. Pour ce faire, il est possible de casser la partie supérieure de la glace avec un marteau ou autre outil sans pointe. Il faut éviter tout pic ou outil pointu puisque ceux-ci pourraient percer la membrane lors d’un faux mouvement ou s’ils dévient sur la glace et frappent la membrane. Le reste de la glace doit être dégelé avec des déglaçant. Il est recommandé d’éviter le sel de déglaçage puisque ce matériel pourrait endommager les conduites pluviales et certaines membranes . Utilisez un produit déglaçant conçus pour les toitures.
Pour les toitures fortement glacées, le moindre mal serait de tout de même utiliser le sel de déglaçage qui causera moins de dommage (et possiblement aucun dommage) qu’une infiltration provoquée par un barrage de glace.

Sur une toiture en pente, le phénomène de barrage de glace est également possible. Si vous remarquez une accumulation de glace importante dans les gouttières en bordure du toit, il est possible que l’eau de fonte ne puisse pas s’écouler de la toiture. Sur les
toitures de bardeaux, il arrive que l’eau ainsi retenue remonte sous les premiers bardeaux. Si la membrane d’avant-toit a été
endommagée lors des travaux ou pour toute autre raison, s’il y a une ouverture quelconque sous ces premiers bardeaux, l’eau
s’infiltrera et causera des dommages.
Il est donc recommandé de déglacer les gouttières et surtout les descentes pluviales. Pour ce faire, l’utilisation de déglaçant est recommandé. Cette opération demandera cependant plus d’une intervention. La glace qui remplit la gouttière suit la forme de celle-ci et déborde possiblement même sur les premiers bardeaux de la toiture. Le déglaçant agira pendant quelques heures
permettant ainsi à la glace de fondre et ce déglaçant sera fort possiblement entraîné par l’eau ainsi créée. Il faudra alors répéter l’application de déglaçant jusqu’au dégagement des gouttières. Vous pourrez d’ailleurs, après quelques applications de déglaçant, enlever la glace à la main.
Pour les deux types de toiture, il est également possible d’utiliser des câbles chauffants pour créer et maintenir les tranchées ou déglacer les gouttières. Idéalement, ces câbles devraient être installés avant la saison froide, mais ils peuvent également être utilisés comme méthode alternative pour créer des tranchées.
Ceci demande l’intervention de personnel qualifié afin de ne pas endommager les membranes d’étanchéité. Une membrane endommagée provoquera assurément des infiltrations à court terme.
En conclusion, afin d’éviter les désagréments associés à la fonte des neiges , il faut prévoir éliminer les barrages de glace et en tout temps, il faut éviter les pics, haches ou flamme à nue puisque tous ces outils peuvent endommager sérieusement la toiture et provoquer plus de dommages que la glace qu’on tente d’éliminer.
Bon printemps à tous

Déglaçage de toit à Montréal, Laval, Longueuil, Boucherville, Brossard 514-889-1859

Déglaçage de toit

couvreur rbq

ccq toiture lanaudiere

apchq toiture Déglaçage de toit

DEMANDE DE SOUMISSION